Après la mise sur le blog de la communication sur la sonnerie des cloches à Espérausses, j’ai eu des réactions qui montrent l’intérêt de mes interlocuteurs pour la tradition campanaire.
Ceci m’amène à parler, au delà de ma région, des carillons et d’un homme exceptionnel, Jean-Pierre Carme, carillonneur de La Platé à Castres(1) et qui fait vivre dans notre département cet art nordiste, qui consiste à jouer avec les notes différentes de multiples cloches. Il y a trois carillons dans le Tarn ; outre celui de Castres (33 cloches), celui de Saint-Julien-Gaulène (20 cloches) et Notre-Dame de La Drèche (36 cloches).Jean-Pierre Carme a réalisé tout récemment un inventaire complet des cloches de notre région.
En juillet 2014, Jean-Pierre Carme a organisé, à Castres, le congrès national des carillonneurs. Il est aussi venu faire une conférence à Tastavy où il a permis de faire entendre un mini-concert de HANDBELLS (cloches à main) avec « Sonneurs du Midi ».

Pour que vous puissiez goûter au plaisir des concerts de carillons, allez sur Google et tapez carillons tarnais. Voici à titre d’exemple ce qu’on a pu entendre à Notre-Dame de La Drèche.

(1) Le carillon de Castres est le plus ancien du Midi de la France. Il a en effet été installé en 1847 à une époque où le carillon mélodique, -apanage du Nord de la France depuis le XV° siècle-, était encore inconnu dans nos régions méridionales. Autre détail qui a aussi son importance, ce carillon de N.D. de la Platé chante sous les poings des carillonneurs successifs, sans interruption depuis son installation au milieu du XIX° siècle, fait rare, sinon unique. Il n’a jamais subi d’électrification, même pour les cinq cloches de volée que l’on sonne toujours à la corde.
Vous pouvez aussi aller jeter un coup d’oeil sur le site www.carillonsenpaysdoc.fr il y a des informations intéressantes.

Categories: Un lieu une histoire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :