Sans titre 2

Jean-Henri Hassenfratz

Ce professeur à l’École des mines des Paris a publié en 1825 un Recueil théorique et pratique  de l’Art de calciner la pierre calcaire (Ed. Carillon Goery). Cela nous permet aujourd’hui d’avoir une idée de la façon dont on produisait de la chaux en 1847, quand Paulin de Naurois à créé, à Calmels, un four en 1847.

Cet art est exposé sur 425 pages. À titre d’exemple, voici comment il décrit un type de four à chaux. Dans les pays montagneux, les habitants se contentent souvent de creuser, dans la terre, un prisme cylindrique, qui leur sert de four à calciner leur pierre à chaux. Nous pensons qu’il suffit de rapporter ici trois de ces fours ; nous avons observé le premier dans le département du Mont-Blanc. Sur le penchant d’une côte (fig 4), on creuse un trou cylindrique de 6 à 9 pieds de diamètre, et de 12 à 14 pieds de profondeur ; on pratique dans le bas, dans le bas, sur le penchant de la montagne, une ouverture qui sert à allumer le combustible et à retirer la chaux. De grosses pierres sont placées sur le fond du cylindre, elles sont disposées de manière à former deux ou plusieurs canaux qui communiquent à la porte, afin de favoriser la circulation de l’air ; ces canaux sont couverts de pierres plates, on pose ensuite, par-dessus, une couche de menues pierres, sur laquelle on met, des broussailles que l’on couvre de houille ; alors on charge le four, par des couches alternatives de pierres et de houille.

Ces couches de houille ont toutes une épaisseur de 15 à 24 lignes ; celles des pierres ne sont d’abord que de 4 à 5 pouces. Lorsque le four est rempli, on le recouvre d’un mélange de terre et de poussière de houille délayée ; on en met une couche de 2 à 3 pousses d’épaisseur, que l’on perce quelques trous, pour faciliter la circulation de l’air et la sortie de la fumée ; on allume des broussailles, et l’on ne sort la chaux que lorsque le combustible est consumé, et que le four est refroidi.

Valeur des mesures anciennes 1 pied = 32,5 cm ; 1 pouce = 2,7 cm ; 1 ligne = 2,25 mm

Sans titre 2

 

Categories: Le blog

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :